Comment avoir une belle poitrine généreuse ?

L’augmentation mammaire se déroule par une intervention chirurgicale. La patiente peut choisir des implants ou un filling graisseux. Il est aussi possible dans le cadre d’une chirurgie plastique et esthétique, de cumuler l’implant mammaire et la greffe de graisse. Si la motivation d’une chirurgie des seins est purement esthétique au départ, d’autres causes comma la mastectomie, l’affaissement ou le relâchement des seins ou l’asymétrie, peuvent pousser les femmes à se faire opérer.

Augmenter le volume des petits seins : La chirurgie esthétique de base

Certaines personnes sont nées avec de gros seins, d’autres, avec de petits seins. Tout est question d’hérédité. Dans d’autres cas, les seins fondent après la grossesse. C’est plutôt l’involution de la glande mammaire qui est remise en cause. Heureusement qu’avoir recours à des interventions esthétiques sont possibles pour pallier à ce problème.

Dans 80% des prothèses, on utilise du gel de silicone. C’est un produit de la médecine esthétique qui reproduit la consistance naturelle des seins. Toutefois, le chirurgien peut aussi proposer une prothèse remplie de sérum physiologique ou d’hydrogel. Lors des différentes interventions de chirurgie des seins, les prothèses peuvent être texturées ou lisses.

Le spécialiste en chirurgie peut introduire les prothèses via une incision dans le pli de l’aisselle, sur l’aréole ou dans le sillon sous-mammaire. Cliquez ici pour en savoir plus !

Le déroulement des opérations de chirurgie mammaire

Après une première consultation chez le chirurgien pour la reconstruction du sein ou sa mise en valeur, un bilan préopératoire sera effectué, avec un examen sanguin, une mammographie, une échographie et une prise de rendez-vous avec l’anesthésiste.

Vous serez sous anesthésie générale avec une perfusion anti-douleur, mais le médecin peut ajouter des anesthésiants sur certaines zones à opérer. Ces médicaments auront des effets jusqu’à plusieurs heures après l’implant ou l’injection de graisse. A cela s’ajoute des antalgiques ou des anti-inflammatoires.

Vous pouvez rencontrer les problèmes suivants (des cas rares, mais il faut tout de même en prendre compte)

  • Une phlébite ;
  • Une rupture des implants ;
  • Une nécrose cutanée ;
  • Un épanchement lymphatique.

Quid des injections de graisse dans la poitrine ?

La technique du lipofilling est la plus fiable et est réservée aux jeunes femmes. La graisse sera prélevée par une liposuccion des cuisses et réinjectée dans les seins. Plusieurs séances chirurgicales peuvent être faites car 25% du volume part au cours des semaines qui suivent la chirurgie plastique. Il y a des risques oui, comme l’infection ou la formation de kystes graisseux, mais cela n’arrive pas à tout le monde.

Comment rehausser des seins tombants ?

Ce type d’opération de chirurgie esthétique est très fréquent après la grossesse. Les seins ont toujours le même volume mais ne sont plus tout aussi fermes et toniques. Trois options s’offrent au chirurgien plasticien :

  • Les prothèses mammaires : recommandées pour les petites poitrines qui relâchent mais sans un déplacement apparent de l’aréole et du mamelon ;
  • La plastie prothèse : appliquée par le plasticien pour les seins plus relâchés. Il sera donc nécessaire de faire une chirurgie mammaire pour retendre la peau afin de rehausser le mamelon et l’aréole ;
  • Le lifting sans prothèses qui consiste en une simple cicatrice autour de l’aréole. Comme il y a un risque de mauvaise cicatrisation, on préfère faire une incision sur le cercle péri-aréolaire uniquement.

Dans tous les cas, avant de faire une chirurgie réparatrice ou reconstructrice, il vaut mieux choisir une clinique esthétique ou un chirurgien recommandé par l’ordre national des médecins en France.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*